Oser devenir naturopathe overbookée !

naturopathe-santé-bien-être-overbookée

Oser devenir naturopathe overbookée 

Chaque mois, des centaines de personnes tapent la requête « NATUROPATHIE » dans la barre Google de recherche. Je reçois régulièrement des appels d’hommes et de femmes désireuses d’avoir des informations sur le métier de naturopathe, en vue d’une reconversion professionnelle. La santé au naturel est un domaine « tendance » certes, mais surtout passionnant et bénéfique pour tous. Vous êtes peut-être un ou une boss complètement débordé et maintenir une hygiène de vie de qualité vous semble incompatible. Naturopathe, blogueuse et podcasteuse, je crois fermement que la santé naturelle pour tous, c’est possible ! Partout, on nous assène de prendre soin de nous, mais comment faire, concrètement ? Découvrez mes conseils pour préserver votre équilibre, car oui, votre vie est conciliable avec la naturopathie.

La naturopathie, c’est quoi ?

Il s’agit d’une discipline sérieuse, une médecine douce non conventionnelle, mais reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). L’objectif est d’agir sur l’hygiène de vie de la personne en vue de prévenir l’apparition de troubles de santé. En adoptant une démarche holistique (globale), la ou le naturopathe aide, accompagne et conseille son client sur sa santé (étonnamment, le terme « patient » est interdit dans ce domaine). Ce thérapeute lui apprend comment mieux préserver son corps avec des « médicaments » 100 % naturels !

La naturopathie repose sur quatre piliers fondamentaux : 

  • L’alimentation 
  • L’activité physique 
  • L’équilibre émotionnel 
  • Le sommeil 

Dans la majorité des cas, les clients souhaitent être accompagnés par une naturopathe pour éliminer certains troubles. Dans ce cas, l’objectif du thérapeute est double :

  1. trouver la cause des bouleversements pour les éradiquer définitivement
  2. soulager le client grâce à des solutions naturelles comme l’aromathérapie (usage des huiles essentielles), la phytothérapie (utilisation des plantes pour leurs vertus), les exercices respiratoires, les massages réflexes, etc.

Si vous voulez d’ailleurs être accompagné dans ce processus, n’hésitez pas à me contacter. 

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ! 

Après huit ans passés d’ingénierie en salariat et une année de césure en Australie, je décide de me lancer dans l’aventure de la reconversion… en naturopathie. Maintes et maintes lectures plus tard, je commence ma nouvelle vie en débutant une formation professionnelle. De retour sur les bancs de l’école après des années de vie active, j’entame avec passion ce nouveau projet en parallèle de mon activité salariée. C’est à partir de ce moment-là que le challenge a commencé…  

Une reconversion surchargée 

Mon planning de la semaine était le suivant : 6 h : sport ; 9 h : début de ma journée salariée ; 12 h : début de ma journée d’étudiante ; 14 h : reprise de mes fonctions d’ingénieures ; 18 h : retour à ma vie d’épouse (et ses contraintes… on connaît toute la charge mentale, n’est-ce pas ?) et à partir de 20 h, reprise de ma vie étudiante… nocturne… Et le retour à soi et à la détente, dans tout cela ? Pourtant, j’ai maintenu ce marathon, grâce à deux choses : la passion et des « automatismes sains », des gestes très simples introduits dans mon quotidien et qui m’ont permis de tenir le coup jusqu’à la certification.

 Micro-entrepreneuriat, mais macro rythme de vie ! 

Dès la fin de ma formation, je décide de créer ma microentreprise en naturopathie  pour proposer mes services. Être entrepreneure et prôner « l’hygiène de vie équilibrée » : un duo pas toujours simple à assumer ! Si vous êtes une lectrice de « Celles qui osent », j’imagine que vous savez de quoi je parle. Le quotidien est rempli de tâches, nombreuses, rarement liées à nos activités professionnelles, malgré tout indispensables à réaliser. Nous conditionnons souvent notre mental à « rester dans le cadre », freiner notre créativité et nos aspirations, et l’on se convainc généralement qu’il faut assurer AVANT TOUT notre sécurité financière. Difficile de suivre les préceptes d’une hygiène de vie dite équilibrée ! Je risque de vous décevoir. NON, je ne suis pas parfaite. Je suis naturopathe et femme relativement parfaite dans mon imperfection ! Je réussis cependant à maintenir un poids stable, et à limiter mon état de surmenage et de fatigue. Quels sont mes petits secrets, alors ? Je sens votre impatience ; je vais donc vous en délivrer quelques-uns… 

Comment préserver au minima sa santé quand on a une vie très remplie  ? 

Faire de son carburant sa priorité

« Que ton alimentation soit ta première médecine », Hippocrate. J’en ai fait mon mantra. Il est nécessaire d’adopter des automatismes alimentaires. Pour garder la forme, une énergie optimale, et pour celles qui osent, développer une entreprise sans céder au surmenage et tomber malade. 

  • limiter voire supprimer totalement les aliments industriels ultras transformés
  • consommer des aliments naturels, le plus brut possible
  • variez les sources alimentaires : fruits, légumes, protéines et céréales
  • préférez les céréales complètes
  • arrêtez les sucres raffinés (sucre blanc)
  • accordez vous du temps pour manger pour gérer sa satiété (exit les repas sur le pouce) 

Bouger tous les jours ! 

Non pas d’excuse. Qu’il pleuve, qu’il vente, il faut mettre « en mouvement son corps », plus que « faire du sport » tel que l’on se l’imagine. Il n’est pas nécessaire de s’astreindre à s’inscrire à une salle de fitness si l’on n’aime pas cela. Faire du yoga, s’étirer, faire une petite séance de Pilates ou encore marcher en plein air peut largement suffire à vous maintenir en forme. Quel que soit le contexte, varier les activités et les intensités, mais BOUGER. Avouez-le, ce n’est pas une corvée. Bloquez-vous un moment dans votre agenda de ce que j’appelle joliment « mise en mouvement corporel ».

Jongler entre la To Do List et le « lâcher prise »

Vous connaissez certainement la fameuse et célèbre « To Do List ». La mienne est un peu… particulière. Elle est automatiquement rangée dans un tiroir à code le week-end : ce qui est amusant, c’est que j’ignore le code ! Laissez-vous des jours sans aucun objectif planifié pour lâcher prise et faire le plein de créativité. La deuxième particularité de ma To Do List de la semaine est qu’elle contient systématiquement un moment dédié à mon activité physique. Bye bye l’excuse non valable « je n’ai pas le temps, j’ai licorne ». Nous sommes maîtres de notre temps. « Je n’ai pas le temps » n’existe pas. « je ne prends pas le temps » est plus réaliste. Pour une To Do List productive et respectueuse de soi, accordez-vous des pauses obligatoires. J’ai pour habitude par exemple de mettre chaque heure un réveil pour me rappeler de faire un break. Absorbés par notre travail, nous oublions parfois de manger, de nous hydrater, ou même d’aller aux toilettes ! Levez-vous, faites quelques pas, prenez de vraies inspirations, buvez un grand verre d’eau, allez étendre votre linge ou récupérer votre courrier, avant de vous replonger sereinement (et plus efficacement) dans le travail.

En créant mon entreprise dans le domaine du bien-être, je pensais naïvement entrer dans un quotidien apaisant. La réalité était tout autre ; personnellement, j’ai fait le choix de combiner mon activité de naturopathe à celle de blogueuse et podcasteuse… et j’ai même récemment lancé ma propre production de montage de podcast ! Ces projets puisent dans mon énergie, mais je préserve ma santé, pour rester en forme et apporter le meilleur accompagnement possible à mes clients. Je suis absolument certaine que vous êtes capable d’avoir vous aussi une vie bien remplie tout en restant en bonne santé, grâce aux bienfaits, entre autres, de la naturopathie. 

 Alexandra Portail, Naturopathe – Blogueuse – Podcasteuse

www.hygiene2vie.fr / @alexandra_portail.naturo

Linkedin : Alexandra Portail Hygiene2Vie / Facebook : Alexandra Portail Naturopathe